Anne Alvaro en dieu vengeur

Publié le 20/12/2017

Avec son humour , sa puissance naturelle et sa fascinante présence, Anne Alvaro interprète avec un Dionysos androgyne et multiple.

« J’essaie d’entrer sur scène à vide, favoriser l’inattendu… Pendant les répétitions, quand on suivait la musique, quand on se laissait influencer par les musiciens, quelque chose arrivait.
Les Bacchantes, c’est de la beauté, c’est de la liberté, c’est du culte dans une piété débridée, libérée.
Quand on est en création, on fait miel de tout. Ça peut être très amer ou trop sucré, mais on sait que la tête est toujours occupée. C’est des petits chocs poétiques… La chose est ruminée, et c’est très long, cette rumination « goulue ». » Anne Alvaro

« Les Bacchantes, c’est le titre, mais on ne les voit pas, si on veut les voir, il faut entendre » Anne Alvaro

Ecoutez plus longuement l’entretien d’Anne Alvaro dans l’émission Par les temps qui courent de Marie Richeux sur France Culture.

dans
la programmation

jeudi 8 février 2018 - 20h30

les bacchantes