Blockbuster, l’humour comme arme de contestation

Publié le 01/06/2017

Le Collectif Mensuel monte Blockbuster, une politique-fiction dans laquelle, prenant conscience de la violence de la classe dominante à son égard, le peuple décide de mener la riposte. Ils détournent des extraits de grosses productions du cinéma américain porteuses plus ou moins affirmées de l’idéologie capitaliste, pour créer un «film monstre» au service d’une fable insurrectionnelle. Leur spectacle revendique l’humour comme arme, permettant de traiter avec distanciation et connivence l’amère réalité que nous subissons sans pouvoir prendre de recul. 

« Blockbuster est un projet profondément cohérent, à la fois drôle et sérieux, ludique et engagé. Une pièce qui ne laisse pas indifférent et qui pose les bonnes questions, tant sur la forme que sur le fond. »
Primaëlle Vertenoeil / L’Echo, 01/10/2015 >lire l’article 

« Révoltés, insurgés, coeurs vaillants, les membres du Collectif Mensuel n’ont peur de rien et font des étincelles (pour de vrai). L’histoire de Blockbuster s’ancre dans notre contexte de crise actuelle où les inégalités sociales sont légions, où l’austérité règne, où certains s’en mettent plein les poches pendant que d’autres galèrent sévère. La révolte populaire s’organise […] Quel boulot les amis… »
Nastasja Caneve/ Cinergie, 12/10/2015 >lire l’article

« Détourner les grosses productions américaines […] pour créer un « film monstre » au service d’une fable sur la violence de la classe dominante à l’égard du peuple, voilà le pari réussi, et farouchement drôle, de ce Blockbuster qui finit en apothéose. »
Catherine Makereel / Le Soir, 30/09/2015 >lire l’article 

« Joyeusement irrévérencieux, allègrement anarchisant, le scénario procède à un véritable jeu de massacre qui libère la parole des plus démunis et de ceux qui militent pour un monde meilleur. »
Michel Dieuaide/ Les Trois Coups, 19/06/2016 >lire l’article

« Vous aimez Brad Pitt, Julia Roberts, Sylvester Stallone, Sean Penn ? Allez les voir… au théâtre, revus, corrigés, bruités, doublés et mis en musique par cinq Belges bourrés de talent. Génial ! […] Un peu comme si Mélenchon avait confié sa campagne aux Marx brothers. Et là, on vote pour.»
Françoise Monnet/  Le Progrès, 17/06/2016 >lire l’article 

« La jubilation suscitée par le spectacle provient donc à la fois de la performance technique et du fait que, l’instant du film, le public fasse corps pour créer une nouvelle société où l’espérance et l’affect dominent. Bien que la dernière inscription sur l’écran, « to be started… », laisse planer un sentiment d’impuissance, l’espoir – bien que naïf – d’une aurore nouvelle, sur fond de drôlerie, permet de rendre au théâtre une de ses fonctions première : la communion et la catharsis. Ainsi, Blockbuster reprend la tradition brechtienne du théâtre didactique, où ce dernier, loin d’apporter des réponses, permet, au moins, de poser les questions. »
Emilie Combes/ L’intermède, 10/10/2016 >lire l’article

« Blockbuster ne nous rassure ni ne nous inquiète, et c’est une prouesse. Il réussit à nous faire ressentir une joie qui n’est pas acquiescement au monde tel qu’il est et une disponibilité à l’insubordination radicale qui n’est ni grincheuse ni sombre. »
Patrice Maniglier / Soirée Philostory , 5/10/2015, Université de Liège.

Crédit photo : Dominique Houcmant

dans
la programmation

mercredi 24 janvier 2018 - 20h30

blockbuster