Joël Pommerat revisite « Pinocchio »

dans
la programmation

« Ce Pinocchio-là est un odieux gamin. Avec ses désirs incontrôlés et sa crédulité en bandoulière, il fait n’importe quoi. Fabriqué à partir d’un arbre qui parle, il lance à son père, une fois achevé : « En plus d’être vieux, t’es pauvre ! » Ce pantin, sans âge ni sexe, rencontre des voleurs, des assassins, tombe sous le charme d’une danseuse de cabaret, s’étourdit de divertissements et de ses propres mensonges. Même la fée, qui se dresse dans sa magnifique et haute robe blanche, n’y peut rien. »
Françoise Sabatier-Morel – Télérama
> lire la suite

« Égoïste, narcissique, il veut tout, tout de suite – le plaisir, la richesse, la beauté. Et pour vivre ses rêves, il ment tout le temps… Créé en 2008, le Pinocchio de Joël Pommerat enchante et secoue les petits et les grands. (…) Son adaptation du chef-d’œuvre de Collodi est une sublime fable en clair-obscur faite d’images choc et de dialogues acides – une ode fine à la vérité, un chant initiatique qui se vit comme un rêve éveillé. D’une fête disco somptueuse à sa rencontre avec la fée, le voyage de Pinocchio nous offre un feu d’artifice d’émotions et de sensations, entre ombres et lumières, joies et frissons. »
Philippe Chevilley – Les Echos
> lire la suite