Julie Depardieu et Michel Fau parlent la langue de Molière

Publié le 24/01/2015

Dans ce reportage, Michel Fau évoque son travail, son envie de jouer Molière et son désir de travailler avec Julie Depardieu. Un reportage entrecoupé de nouveaux extraits du spectacle…

 » Molière a écrit une comédie de caractères dont le but était de divertir et d’instruire le public ; on sait que son interprétation du rôle d’Alceste était extravagante et outrancière, mais dès le 18ème siècle on a voulu rendre la pièce sérieuse et donner raison à Alceste; malgré Jacques Copeau qui en 1922 revient à une vision plus drôle, on a depuis souvent mis en scène un Misanthrope vertueux et une Célimène sentimentale, alors que Molière ne donne raison à personne, il ne fait que témoigner de l’ambiguïté fascinante de l’humain. 
C’est parce que cette oeuvre est éternelle et intemporelle qu’elle n’a pas besoin d’une réactualisation réductrice ; il faut rêver le 17ème siècle, profiter du style baroque de l’oeuvre et exploiter l’alexandrin qui est le vers noble, pour mettre en lumière un monde décadent et raffiné, précieux et féroce; dans un espace transitoire, avouer que nous sommes au théâtre, car Molière nous raconte que le monde où nous vivons est illusion et que les codes de la société ne sont qu’artifices. » Michel Fau

Réservez

Crédits

Vidéo réalisée par Visioscène
Texte extrait de la note d’intention de Michel Fau concernant la création de ce spectacle

dans
la programmation