Kader Aoun, homme de l’ombre de l’humour made in France

Publié le 27/05/2016

Créateur de la série H, architecte du succès de Jamel Debbouze, découvreur de talents tels qu’Omar et Fred, et désormais metteur en scène de Norman, Kader Aoun s’impose, à 43 ans, en maître incontesté de l’humour français.

En arabe, son nom de famille signifie « aider ». Plus qu’une coïncidence, Kader Aoun y voit la marque du destin. En vingt ans, il a produit, écrit et mis en scène les plus grands noms du stand-up français, Jamel Debbouze, Éric et Ramzy, Omar et Fred, pour ne citer qu’eux, et se voit comme un « accoucheur » accompagnant les artistes dans la gestation de leur spectacle.  

Après des études d’ingénieur en sciences de l’information, il étudie à l’Institut d’études politiques de Paris  entre 1991 et 1997, et entame une carrière d’auteur pour Canal+, d’abord pour Le Vrai Journal de Karl Zéro, puis pour l’éditorial quotidien de l’émission Nulle part Ailleurs, et occasionnellement pour Les Guignols de l’info. Il lance en collaboration avec Alain Chabat, le jeu aujourd’hui devenu culte Burger Quiz et c’est également lui qui façonne le duo comique Omar et Fred en créant Le Visiophon sur Canal +, programme qui deviendra plus tard le SAV des émissions

Toujours pour la chaîne cryptée, Kader Aoun crée la série télé avec Éric et Ramzy et Jamel Debbouze. Ce sera d’ailleurs, le début d’une collaboration dont on connaît la suite : en 1999, le spectacle Jamel en scène fait un carton et se vend à plus d’un million d’exemplaires en DVD. Dix ans plus tard, Kader et Jamel fondent ensemble le Jamel Comedy Club, une troupe d’apprentis comédiens qui s’installe dans un théâtre des Grands Boulevards, à Paris, et devient la pouponnière des humoristes de Canal +.

Parallèlement à ses activités de producteur et de scénariste, Kader Aoun collabore en qualité d’auteur avec Thierry Ardisson depuis 2002, d’abord sur Tout le monde en parle où il rédige les cultissimes interviews « Alerte rose », « Première fois », « Dernière chance » puis aujourd’hui  encore sur Salut Les Terriens.

En même temps qu’il coache Debbouze et Ardisson, Kader Aoun signe le scénario de La Tour Montparnasse infernale, écrit les spectacles de Tomer Sisley, Thomas VDB ou Mathieu Madénian et finit par fonder sa propre maison de production en 2009.

Dans l’ombre, Aoun cumule les casquettes : producteur, coauteur, metteur en scène, manager mais assure n’avoir jamais été tenté de monter lui-même sur scène. « Pour faire rire le public, il ne suffit pas de dire des trucs marrants. Il faut être marrant. Avoir été touché par la grâce, avoir les ‘funny bones’ comme disent les Américains. Et ça, c’est un talent que je n’ai pas. C’est comme au foot : tous les joueurs ne sont pas des avants-centres, et celui qui fait la passe décisive a aussi un rôle important. » Il se décrit plutôt comme un sparring partner : « celui qui pousse le boxeur le plus loin possible et aussi celui qui est là après le combat pour partager les victoires et soigner les blessures d’ego… Il y a peu de boulots qui permettent une telle intimité. C’est très fort comme relation. »

Source

GQ Magazine
> site officiel

Réserver en ligne

dans
la programmation