« La main de l’homme est une source de création infinie. » Matej Forman

Publié le 22/01/2019

Décors de théâtre, marionnettes, objets imaginaires… En avril, l’Avant Seine se transformera en un vaste terrain de jeu pour les adultes et les enfants.

Imaginarium, c’est une exposition imaginée par Matej Forman, et 14 artistes Tchèques. Installée au cœur du théâtre, cette ville fantasmagorique qui s’anime poussera les murs de la réalité et plongera le visiteur dans un monde incroyable.

« Les marionnettes, les objets et les jouets… Je n’arrive pas à me débarrasser des vieilles choses ! Tous nos vieux décors de théâtre et de cinéma ont encore tellement de valeur à mes yeux.  La main de l’homme est une source de création, et son imagination n’a pas de fin. C’est probablement la raison d’être de l’exposition Imaginarium.

Cette exposition a été imaginée par une quinzaine d’artistes, chacun avec un regard authentique et singulier. Rencontre suspendue entre des savoir-faire et des univers artistiques, elle est comme une réponse au monde qui nous entoure, à la consommation, à la piètre qualité. Les œuvres réunies ici n’existent nulle part ailleurs. Ce ne sont pas des objets précieux, de ceux que l’on peut trouver dans les musées. Ce sont des pièces faites pour jouer, pour se laisser envoûter et pour stimuler l’imagination des spectateurs, avec de la profondeur, de la beauté et de la poésie.

Le public sera invité à prendre part à l’exposition, et s’approprier les œuvres. Ici, il suffira de regarder, et là, il faudra prendre une poignée, ouvrir une boîte, actionner un mécanisme. Dans la pièce, derrière la porte ou dans un tiroir ouvert, se cache un bouton, une manivelle et c’est le début d’autre chose : une autre surprise, un autre monde, une autre micro-histoire et une expérience poétique.
Imaginarium est une exposition où adultes et enfants sont invités à explorer leur imagination dans une déambulation libre à travers des jeux et des découvertes.  Nous avons voulu nous rassembler, entre amis, entre artistes, construire ensemble, et offrir aux gens un monde unique d’art, de beauté ; la liberté de pouvoir jouer et de s’émerveiller. »

crédits photos : Miloš Šálek

Matej Forman

dans
la programmation

Le 13 avril et 11 mai 2019

imaginarium