Inauguré en 1991 sous le nom de Salle des fêtes et des spectacles, l’Avant Seine / Théâtre de Colombes vient enrichir le pôle culturel composé de la MJC, du Musée d’Art et d’Histoire et du Conservatoire.

1987

l’Avant Seine / Théâtre de Colombes est né d’un projet volontariste d’élus engagés. C’est l’équipe municipale sous la houlette de Dominique Frelaud, alors Maire de Colombes, qui décide de construire cet équipement lors du conseil municipal du 7 avril 1987 avec un cahier des charges marqué par la polyvalence du lieu et sa capacité à se transformer pour accueillir tout type de manifestations.

1991

Le théâtre est inauguré en janvier 1991. Alors nommé Salle des Fêtes et des Spectacles, il sera dirigé notamment par Francine Massart puis par Michel Thion.

2002

En 2002, Marc Lesage est nommé directeur. La Salle des Fêtes et des Spectacles devient l’Avant Seine / Théâtre de Colombes.

2011

En septembre 2011, Grégoire Lefebvre prend la direction du théâtre avec un nouveau projet artistique mais toujours la même ambition de rayonnement sur le territoire de Colombes et d’ouverture à tous les publics.

Un mot sur l’architecture

C’est l’ambition de donner un véritable lieu de programmation artistique à Colombes qui guide les élus dans le choix d’un cabinet emblématique en la matière, celui de Valentin Fabre et de Jean Perrottet. Réputés dans le milieu de la culture, ils ont à leur actif la construction du Théâtre de la Colline, la Maison de la Culture de Bobigny (MC93) ou encore le Théâtre des Gémeaux à Sceaux ainsi que les restructurations de bâtiments anciens tel que le Théâtre National de Chaillot ou le Théâtre de la Ville à Paris.

Leur projet est marqué par des choix forts :
• Une des rares salles en France de grande envergure – près de 1000 spectateurs – complétement modulable.
• Un caractère marqué par la simplicité tout en conservant une certaine grandeur.
• Une transparence des espaces entre intérieur et extérieur qui offre une fluidité.
• Une façade courbe composée de panneaux de verre.
• Un habillage naturel des intérieurs avec du bois, du béton vernis, du marbre.
• Une transformation des espaces afin de recevoir différents types d’activités.

Crédit photo : Télérama / Valentin Fabre et Jean Perrottet, les architectes qui ont révolutionné le théâtre