Petite histoire du sari

Publié le 01/06/2017

Le mot « sari » est dérivé du sanscrit « sati » शाटी qui signifie « bande de tissu » et शाडी « SADI » ou साडी « Sadi » en prâkrit, qui est devenu Sari en hindi.

Certaines versions de l’histoire du vêtement indien retracent l’origine du sari à la civilisation de la vallée de l’Indus, laquelle était florissante entre -2800 et -1800.

L’origine légendaire du vêtement

Dans le Mahabharata il est dit que la magnifique Draupadi (fille du Roi Drupada du Kanchala) fut gagnée par le clan adverse lors d’un duel. Krishna s’engagea alors à défendre sa vertu et lorsque les vainqueurs du duel essayèrent de la déshabiller, le tissu qui l’entourait devint infini et ne cessa de grandir au fur et à mesure que les hommes tentaient de le retirer.  Cette histoire datant d’il y a 5000 ans est la première référence connue au sari.

Le sari dans la littérature

Le Sari est mentionné dans la littérature hindoue et est présent dans la peinture hindoue dès 3000 av. J.-C. Un conte populaire raconte… « On dit du sari qu’il est né sur un métier à tisser de l’imagination d’un tisserand qui en rêvant d’une femme, a voulu représenter sur le tissu le miroitement de ses larmes, la cascade de ses cheveux longs, les couleurs de beaucoup de ses caprices et la douceur de son contact. Il a tissé tous ces attributs ensemble sans pouvoir s’arrêter fabriquant ainsi plusieurs mètres de tissus. Et quand finalement il a terminé, l’histoire continue, il s’est assis et a souri, a souri et a souri encore. »

Une tenue traditionnelle confortable

Généralement, le sari est un pan de tissu de 5 à 9 mètres de long et environ 1,20 m de large. Il est traditionnellement en coton, en soie ou un mélange des deux matières. La soie serait préférée par le Dieu Vishnu, tandis que le coton serait la matière favorite du Dieu Shiva. Il est porté sur un jupon et une blouse (depuis l’époque coloniale uniquement) et n’était habituellement porté que par les femmes mariées.
Contrairement aux idées reçues, un sari, lorsqu’il est bien mis, est très confortable et permet d’effectuer de nombreuses tâches sans être gênée. Il existe près de 80 façons différentes de le porter. Les variations sont diverses : porté sur l’épaule, sur la tête, ressemblant à une robe ou à un pantalon, etc. Ces variations sont souvent spécifiques à une région ou à une tribu.

Aller plus loin… en anglais sur le site eSamskriti.

Sources : Ethnika.fr, Pondicherry-arts.com, Couleur-indienne.net

Crédits photo : David de Souza, Meetesh Taneja

dans
la programmation

vendredi 4 mai 2018 - 20h30

sari