She moves on, un dernier album envoûtant

Publié le 01/06/2017

Quatre ans après Lento, son dernier opus, disque d’or en France et en Allemagne, Youn Sun Nah fait son retour dans les bacs avec She Moves On, un album qui explore un répertoire varié. A écouter et réécouter. 

Improvisatrice hors pair dotée d’une fabuleuse technique vocale, la chanteuse coréenne compte désormais parmi les figures incontournables du jazz vocal contemporain. Son univers repose sur une esthétique minimaliste, une recherche de pureté et de profondeur de laquelle peut jaillir à tout moment le feu d’une voix pénétrante, subtile de puissance.

Pour réaliser ce nouvel album, la chanteuse coréenne est allée enregistrer au studio Sear Sound à New York avec une formation entièrement nouvelle.

Une véritable aventure qui s’est écrite avec le concours de quatre musiciens américains aussi singuliers que talentueux :
– Le producteur, pianiste et claviériste Jamie Saft, connu pour son étroite collaboration avec John Zorn, et grand amateur de voix.
– Le contrebassiste tout terrain Brad Jones, entendu aux côtés d’Ornette Coleman et Elvis Costello.
– Le subtil batteur Dan Rieser, compagnon de Norah Jones au sein du groupe The Little Willies.
– Enfin, le guitariste Marc Ribot qui apporte son jeu unique sur cinq chansons.

Entourée de ces quatre personnalités, Youn Sun Nah explore un répertoire varié qui emprunte aussi bien au rock qu’au folk, aux rythmes qu’aux textes, à travers des reprises de Joni Mitchell, Paul Simon, Lou Reed ou encore le traditionnel Black is The Color Of My True Love’s Hair. Trois compositions originales, Traveller, Evening Star et Too Late, complètent cet album résolument  inspiré par la musique américaine.

Crédit photo : Seung Yull Nah

dans
la programmation

samedi 24 mars 2018 - 20h30

youn sun nah