« Ce que le « djazz » fait à Jacques Gamblin »

Publié le 20/12/2016

Dans Ce que le djazz fait à ma djambe ! le comédien Jacques Gamblin, accompagné du sextet jazz de Laurent de Wilde, s’en donne à cœur joie sur scène, déployant ses souvenirs musicaux.

 » Ça commence début juin. Je la croise dans ma rue tous les jours de ma vie tous les jours que Dieu fait. Et elle me croise aussi c’est normal direz vous. Tous les jours de la sienne. Entre louve et chien. Soir et matin. Moi vers le nord. Elle vers le sud. Frôlement d’équateur tous les jours à même heure, printemps automne hiver. Cette femme emmitouflée mohair. Déplace son air. Cette femme a du charme du charme et de l’allure. Toute saison confondue en peau en laine. En fourrure et mitaine. Mi-saison pantalon et quand les jours allongent sa jupe le raconte. Bas de soie, bas de peau, en cheveux dans les yeux. Je la veux « . EXTRAIT

Réserver en ligne

dans
la programmation