Démons adorés

dans
la programmation

Démons

mercredi 29.04.2020 à 20h30

Lorraine de Sagazan présente dès demain chez nos amis de la MC93 sa nouvelle pièce, L’Absence de père, librement inspirée de Platonov d’Anton Tchekov. C’est en 2015 que cette artiste a créé sa première pièce, Démons, que l’Avant Seine accueillera le 29 avril 2020. Retour sur quelques unes des critiques dithyrambiques qui ont lancé le parcours de sa compagnie, La Brèche :

Autre sujet éminemment politique : le couple, au cœur de Démons, la pièce du Suédois Lars Norén, montée de manière origniale et participative par Lorraine de Sagazan. Le Monde, Fabienne Darge

A travers le choix d’un dispositif bifrontal – plaçant le public au plus près de l’action -, Lorraine de Sagazan s’inspire librement de cette situation de départ pour faire de chaque spectateur un invité privilégié et le témoin effaré de ce huis clos dévastateur.» Les Inrockuptibles, Patrick Sourd

Démons un spectacle librement et astucieusement inspiré de la pièce de Lars Noren. (…) Un couple qui, pour survivre, a besoin d’échappatoires, il va en trouver de surprenants via le jeu des excellents acteurs, d’autant plus surprenants qu’ils sont imprévisibles. Le spectateur est, littéralement, aux premières loges. Un part pris qui relance les dés de la pièce, beau travail. Médiapart, Jean-Pierre Thibaudat

L’excellente surprise est venue de Lorraine de Sagazan, issue du Studio-Théâtre d’Asnières qui a dynamité Démons, de Lars Norén, que même Ostermeier avait trop sagement respecté. En faisant des spectateurs les invités d’un couple en crise, elle interroge de façon particulièrement déstabilisante, désopilante aussi et poignante l’amour qui se cogne au réel. Théâtre(s), Nadja Pobel