Du bitume aux planches, portrait d’une compagnie hip hop de haut vol

Publié le 01/06/2017

Tout commence en 1996-1997 lorsque les danseurs s’entraînent dans le seul lieu qui leur est libre d’accès et sans contrainte : la rue. Au fil du temps, ils choisissent le sol lisse du parvis de l’Opéra de Lyon pour améliorer leurs gestes et leurs techniques sous l’œil curieux des passants.

A force d’échanges, de rencontres et de réflexions, des liens se tissent entre certains danseurs et le groupe Pockemon Crew se forme spontanément en 1999. C’est alors qu’ils remportent leur première Battle à Grenoble. Les années passent et sont synonymes de victoires. Ils sont à ce jour le crew le plus titré au monde dans le circuit des Battles (Champion de France en 2003 et 2008, Champion du monde en 2003 et 2006, Champion d’Europe en 2004).

La compagnie Pockemon Crew est à son apogée en octobre 2007  lors de sa victoire au KB Bboys Championships (Corée). Parallèlement à cette ascension dans l’univers des compétitions, les danseurs de la compagnie franchissent les portes de l’Opéra National de Lyon en 2003, où ils resteront en résidence pendant 10 ans. La compagnie se professionnalise et se structure avec la création de l’association « Qui fait ça ? Kifer ça ! ».

Tout en restant active dans les battles, la compagnie, dirigée par Riyad Fghani, se consacre également à la création chorégraphique. Elle compte actuellement une vingtaine de danseurs dont les Smockemon, nouvelle génération de breakeurs.

Crédits photo : Amine Tbeur, Noé Bourrat

dans
la programmation