vent debout

COMPAGNIE DES FOURMIS DANS LA LANTERNE

Le 2 et 5 avril 2019

voir toutes les dates

50 min

réserver mes places
2019-04-02 19:30:00 2019-04-05 19:30:00 Europe/Paris vent debout

COMPAGNIE DES FOURMIS DANS LA LANTERNE

l'Avant Seine - Théâtre de Colombes - Parvis des Droits de l'Homme, 88 rue Saint Denis, 92700 Colombes 'Avant Seine anne.legall@lavant-seine.com

Une histoire de pages blanches à remplir, d’un mur nu à couvrir, de crayons de couleurs merveilleux et téméraires, et d’une amitié qui va changer le monde… en mieux.

Un monde tout en papier prend vie sous nos yeux dans cette création à deux mains de Pierre-Yves Guinais et Yoanelle Stratman.

Du papier, des feutres de toutes les couleurs, une petite fille qui rêve de faire danser les encres multicolores sur une page blanche… Tout semble facile ! Mais il va falloir braver les interdits, éviter les représailles des menaçants moulins à vent protégeant le mur de toute tache colorée malvenue. Et le courage de la timide petite fille va grandir et grandir…

réserver mes places


Tarifs

placement libre


Date(s)

  • mardi 2 avril 2019 - 19h30.
  • vendredi 5 avril 2019 - 19h30.


Distribution et mentions complètes

Ecriture, création, interprétation Pierre Yves Guinais, Yoanelle Stratman
Aide à l’écriture, regard extérieur Amalia Modica
Création sonore Jean Bernard Hoste
Création lumière  François Decobert
Illustrations Celia Guibbert

Partenaires et soutiens Région Nord-Pas de Calais, DRAC Nord-Pas-de-Calais, Le Mouffetard – Théâtre de la Marionnette à Paris (75), La Manivelle Théâtre à Wasquehal (59), Espace culturel Georges Brassens à St Martin Boulogne (62), La Ferme d’en Haut à Villeneuve d’Ascq (59), La Maison Folie Moulins à Lille (59), Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier (62), La Région Hauts de France,  Le Nautilys, Comines (59), Maison Folie Beaulieu Lomme (59), Maison Folie Moulins – Lille (59), La Manivelle Théâtre, Wasquehal, La Makina, Hellemmes (59)

« Vent debout » : la genèse d’une fable de papier

... ou comment parler de la censure de manière poétique ?