« un chef d’œuvre » : la presse et le public unanime

Publié le 25/05/2018

Ada/Ava, un spectacle envoûtant aux traits fins et touchants signé la compagnie Manual Cinema tout droit venue de Chicago. Après avoir conquis leur pays, puis le Festival d’Avignon l’an passé, voilà qu’ils arrivent à Colombes !

« Entre cinéma muet et théâtre, entre manipulation de marionnettes d’ombres et projection des ombres des comédiennes sur un double écran, l’histoire des sœurs Ada et Ava se crée devant nous […] Si techniquement le spectacle est complexe et utilise des supports divers qui exigent beaucoup de précision, de rigueur et de virtuosité de la part des artistes, le spectateur lui, se laisse prendre par la nostalgie du récit, la tendresse et la tristesse qui émanent de ces deux personnages en fin de vie.  Tout baigne dans la brume des souvenirs ». Claudia Lucia – Ma Librairie, Lundi 10 juillet 2017

« Après ces préliminaires que l’on suit attentivement, le spectacle commence. Au début, difficile de ne pas être fasciné par le véritable ballet technique qui se joue sur scène. Dos au public, 4 membres de la compagnie déposent, retirent, superposent les transparents et les silhouettes de papier sur les rétroprojecteurs. Gestuel, déplacement… tout est minutieusement orchestré pour créer en direct les décors et les ambiances de l’histoire ». Chrystel Chabert – Culture Box, Vendredi 7 juillet 2017

« Cinq animateurs, quatre rétro-projecteurs, deux musiciens, deux écrans, une bruiteuse: venez assistez à la réalisation en temps réel d’un chef d’oeuvre d’animation. Sur scène, les calques défilent sur les projecteurs, les actrices en ombres chinoises prennent vie sur les écrans. Tous les trucages sont sous nos yeux, et pourtant, on n’arrive pas à y croire tant la performance est soufflante. Mais le plus incroyable, c’est qu’au delà de l’expérience cinématographique, c’est un moment d’émotion rare que vous offre Ada / Ava« . Marine Girard – La Provence, Jeudi 20 juillet 2017

« Dans cet univers étrange, oscillant entre un Tim Burton, la famille Addams et un thriller des années 50, la troupe de comédiens/manipulateurs parvient à donner vie à ces deux sœurs et à leur univers à l’esthétique surannée et tellement onirique. Sous ces mains expertes, la poésie surgit de quelques morceaux de plastique prédécoupés. Le spectateur ne peut qu’être happé par l’histoire de ces deux sœurs qui prennent réellement vie sous nos yeux ». Pierre Salles – Le Bruit du off, Mardi 11 juillet 2017

« Tout se passe sur scène, on voit les manipulateurs/trices s’affairer, les personnages prendre place, les instruments jouer, violoncelle, guitare, console, chant… et pourtant on se laisse prendre par le récit. On suit avec émotion le parcours d’Ada, enfant légère et insouciante, puis vieille femme désespérée, cherchant sa sœur dans les miroirs… Un pur enchantement ! » Maryvonne Colombani – Zibeline, Mercredi 26 juillet 2017

Crédit photo Yi Zhao

dans
la programmation

mardi 19 mars 2019 - 20h30

ada / ava