à nous la scène : une journée 100% artistique

Publié le 04/11/2016

Lundi 5 décembre 2016, l’Avant Seine ouvrira grand ses portes à une centaine de collégiens et lycéens de Colombes et de villes alentours, pour la première édition de « A nous la scène », une action de sensibilisation ambitieuse… pour les élèves comme pour les artistes intervenants !

Quand les élèves viennent au théâtre

l’Avant Seine accueille chaque année de nombreux collégiens et lycéens lors de représentations tout public en soirée ou lors de représentations en journée réservées au public scolaire. Pour certains de ces élèves, franchir les portes d’un théâtre, se retrouver assis dans une salle de spectacles face à un univers artistique qui ne fait pas partie de leur quotidien, ne va pas toujours de soi.

Comment sensibiliser ces jeunes avant leur venue au théâtre ? Comment susciter leur intérêt et curiosité pour le spectacle vivant ? Mais aussi comment accompagner les professeurs dans leur volonté de faire découvrir l’univers de la création artistique à leurs classes ?

Éveiller la curiosité artistique par la pratique

Le temps d’une journée, l’Avant Seine souhaite proposer à des élèves de 3ème et de 2nde, accompagnés de leurs professeurs, de s’initier au spectacle vivant dans toute sa diversité, à travers 4 ateliers pratiques et collectifs menés par 4 artistes en lien avec le projet artistique de l’Avant Seine.

Tous réunis sur le plateau du théâtre, les élèves expérimentent en direct et ensemble, la création artistique à travers les approches différentes des intervenants et découvrent de manière pro-active plusieurs disciplines du spectacle vivant.

La journée est aussi l’occasion pour les enseignants d’échanger entre eux, pour les élèves de faire de nouvelles rencontres et d’appréhender l’institution théâtrale sous l’angle de la scène, pour les artistes de sortir des schémas habituels en terme d’action culturelle. Enfin pour tous, de participer à des actes de création collectifs .

« À nous la scène » : l’édition 2016

Pour cette première édition, l’Avant Seine a donné carte blanche à 4 artistes qui ont accepté avec grand enthousiasme de relever le défi de faire découvrir leurs disciplines et d’ouvrir les portes de leurs univers artistiques aux élèves.

Leela Petronio, danseuse de la compagnie Hip Tap Project.

Reconnue internationalement pour avoir développé une approche originale des claquettes en les fusionnant avec les percussions corporelles et la danse hip hop, Leela s’investit depuis des années dans la transmission des danses percussives auprès de tous les publics. En s’appuyant sur 3 influences majeures : percussions corporelles, percussions sur objet et claquettes, son atelier alliera rythme, mouvement et musicalité pour un moment de partage fédérateur.

D’ de Kabal,  auteur-compositeur, beatboxer.

Rappeur, slameur et artiste hip hop, mais également auteur, comédien, compositeur, metteur en scène, D’ de Kabal est un explorateur au parcours atypique qui se définit comme expérimentateur de croisements entre les disciplines. A l’Avant Seine, il a présenté Agamemnon en 2014, un « spectacle total » à travers lequel il redécouvrait la force d’Eschyle. Le 5 décembre, il proposera aux élèves de se frotter au beatbox et à l’improvisation vocale à partir d’un travail d’écriture influencé par le slam.

Nikolaus , jongleur et clown, directeur artistique de la compagnie Pré-O-Coupé.

Entre humour et burlesque, théâtre, clown et jonglage, son travail singulier lui a valu plusieurs prix prestigieux dans le milieu du cirque. Chef d’orchestre du spectacle Tout est bien, accueilli en 2016 à l’Avant Seine, en même temps que son chapiteau au bord de la crise, Nikolaus a subjugué le public avec un cirque engagé et décalé où la maîtrise des gestes se dissimulait sous de faux airs de lâcher prise. Son intervention confrontera la caractéristique première de l’art du clown : un travail personnel sur soi, à la force et la complexité du collectif.

Mahina Khanum, danseuse, chorégraphe et professeur de danses indiennes.

Disciple de Guru Shankar Behera à Bombay, puis de la virtuose Madhavi Mudgal à Delhi, Mahina est diplômée de l’Institut Gandharva Mahavidyalaya (Delhi). Elle anime une troupe de danses indiennes et organise de nombreux évènements comme le festival Mouvements étonnants. En juin 2016, à l’occasion de l’événement l’Inde à l’Avant Seine, elle entraînait sur ses pas les spectateurs curieux de La Nuit des rois lors d’une initiation aux danses indiennes. En octobre, elle emportait les heureux brunchers du théâtre dans des chorégraphies bollywood. Rien de tel alors que cette belle énergie communicatrice pour clore la journée en beauté… et pourquoi pas préparer un flashmob bollywood que les élèves pourront animer dans leur établissement respectif.

Les élèves de 4 classes issues des Collèges Robert Paparemborde et Moulin Joly à Colombes, du Collège Les Vallées à La Garenne-Colombes et du Lycée Léonard de Vinci à Levallois, prendront part à cette expérience unique, qui devrait être la première édition d’un rendez-vous annuel.

dans
la programmation