Le Club des spectateurs, c’est quoi ?

Publié le 21/09/2018

Alors que la Rentrée du Club des spectateurs est prévue le mercredi 17 octobre prochain, Anne, Sandra et Ann-Kathleen, ses animatrices, dressent le bilan de ses premières années. Interview.

Combien de membres composent le Club ?

Anne : Nous avons créé le Club en 2014 avec 8 spectateurs, nous l’avons vraiment inventé avec eux ! Il a évolué pour atteindre une petite vingtaine de membres, parmi lesquels chacun s’investit en fonction de sa disponibilité.

Sandra : Pour cette nouvelle saison, 147 spectateurs ont signalé leur intérêt pour le Club. Nous ouvrons grand les portes pour accueillir toutes les envies. Nous travaillons d’ailleurs avec les anciens membres pour préparer la réunion de rentrée dans un format élargi.

Combien de rendez-vous sont proposés chaque saison ?

Ann-Kathleen : Nous essayons d’organiser une douzaine de rendez-vous par an, la plupart du temps en soirée et en semaine. Puis nous nous voyons de manière informelle lors des spectacles, nous sommes toujours là avant l’entrée en salle.

Anne : Nous fixons avec les membres des rendez-vous à l’avance, souvent pour le trimestre à venir. Et si l’occasion se présente, nous proposons des rendez-vous supplémentaires : rencontrer une compagnie en résidence ou un artiste de passage au théâtre, faire visiter le théâtre, aller voir ensemble un spectacle pressenti pour la saison suivante…

Sandra : Nous essayons aussi de répondre aux demandes des « clubbers » s’ils ont des questions particulières, à propos de notre fonctionnement, de nos métiers, de nos actions… Par exemple, nous avons organisé une rencontre avec notre régisseur général quand les spectateurs nous interrogeaient à propos du fonctionnement technique de la salle.

Pourquoi avoir créé ce Club ?

Anne : Au quotidien, dans notre travail de médiation ou de communication, nous essayons de nous « mettre à la place » des spectateurs pour évaluer ce que nous faisons et être plus pertinents. Assez rapidement, « se mettre à la place » n’a plus été suffisant, nous voulions vraiment faire entrer des spectateurs dans nos temps de réflexion. Le Club est né dans cette démarche. Nos échanges nous permettent de confronter notre travail au regard d’usagers du théâtre, attachés à l’Avant Seine et souvent fins connaisseurs de la ville de Colombes. Et cela fait bouger la façon dont nous transmettons le goût du spectacle vivant, dont nous tentons de faciliter l’accès à tous les publics… Les échanges et les amitiés qui se nouent au travers du Club sont si riches : il est parfois difficile d’expliquer combien cela nous est utile car l’impact du Club sur nos pratiques est subtil et au long cours.

Concrètement, qu’est-ce que vous avez déjà réalisé ensemble ?

Sandra : Alors, très concrètement, à travers des consultations ou l’organisation d’ateliers de travail, les membres du Club des spectateurs ont notamment contribué à :

• la refonte totale de notre site Internet, en 2017.
• la réalisation d’un questionnaire pour une enquête concernant la communication et les services aux publics, en 2016.
• la genèse et le suivi du projet Publics connectés qui représente une véritable innovation dans le milieu des théâtres et sera opérationnel d’ici à la fin de l’année.
• l’amélioration des programmes distribués dans la salle à chaque spectacle.
• une réflexion sur l’accueil des publics n’ayant pas l’habitude de venir au théâtre…

Sinon, certains nous parlent encore d’une mémorable contribution à l’épluchage de légumes de « récupération » pour une Disco Soupe en 2015 !

En savoir plus

club des spectateurs

Rejoignez un club de curieux et participez autrement à la vie de l’Avant Seine.